menu

La démarche de R&D ScientiFeet, du laboratoire aux utilisateurs

Publié le 2 janvier 2019 | Divers

La Recherche et Développement sur les semelles orthopédiques ScientiFeet

ScientiFeet est l’une des entreprises bénéficiant de la meilleure expérience dans la conception des semelles orthopédiques en impression 3D. Depuis sa création, des podologues s’impliquent dans l’amélioration continue du logiciel de conception 3D et l’évaluation du produit fini. En effet, une logique R&D guide depuis toujours notre activité.

Le développement de l’application de modélisation ScientiFeet (et PodoClic) est nourri par les retours de la plus grosse base d’utilisateurs dans son activité. Environ 200 podologues en font usage et apportent en continu leurs suggestions d’amélioration. Ces améliorations peuvent porter sur la prise d’empreinte, la modélisation ou la semelle finie. Ainsi, chaque nouvelle fonctionnalité, chaque nouveau matériau ou recouvrement des semelles orthopédiques est testé depuis sa conception jusqu’à son utilisation selon un processus rodé.

Chaque projet de R&D est porté par le Chef de Produit, qui est le gardien des 4 phases : alpha, bêta, production et amélioration continue.

Les semelles orthopédiques du prototype à la mise en production

Les nouvelles fonctionnalités du logiciel et les nouveaux types de semelles orthopédiques proposés naissent des besoins remontés par les podologues. Mais pas seulement. En effet, ils s’ébauchent aussi au contact de chercheurs, de fournisseurs de matériaux ou des avancées technologiques en impression 3D.

PHASE 1/4: ALPHA
Toute l’équipe ScientiFeet teste les prototypes de semelles orthopédiques à leur sortie. Employés, stagiaires, jeunes et moins jeunes dans l’entreprise, participent à l’amélioration en continu de la solution.

PHASE 2/4: BETA
Ensuite, une vingtaine de professionnels bêta testeurs prennent le prototype ou la fonctionnalité en main et remontent leurs impressions. Ce groupe de podologues accompagne ScientiFeet en s’impliquant particulièrement dans sa démarche de R&D. Leur retour est fondamental.

PHASE 3/4: MISE EN PRODUCTION
Enfin seulement, la production des semelles orthopédiques peut démarrer après les ajustements proposés par les utilisateurs bêta testeurs. Ces retours donnent lieu à plusieurs cycles itératifs.

PHASE 4/4: L’AMELIORATION CONTINUE
Après validation, nous apportons une attention forte à l’amélioration continue car vous êtes très nombreux à nous remonter vos expériences utilisateurs. Une communauté ScientiFeet s’est d’ailleurs créée sur Facebook. C’est un groupe privé administré par des podologues utilisateurs de la solution ScientiFeet. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent échanger et s’impliquer dans cette démarche de R&D collective, et de partage d’expérience.

 

Une collaboration avec un Laboratoire de Biomécanique et l’université d’Aix Marseille inspire la R&D

 

Depuis 2016, ScientiFeet est partenaire du LBA (Laboratoire de Biomécanique Appliquée) de Marseille, dépendant de l’IFSTTAR. Le laboratoire a développé une reproduction du membre inférieur de façon numérique. Cette modélisation apporte beaucoup sur la conception des semelles orthopédiques. Elle aide à la conception et à l’évaluation des fonctionnalités podologiques de notre solution. Tristan Tarrade, ingénieur biomécanicien au sein de ScientiFeet et doctorant (thèse CIFRE) a déjà travaillé à la rédaction de plusieurs articles de recherche sur le sujet, devant donner lieu à publication.