menu

Etude ScientiFique : des semelles 3D en entreprise pour les salariés

Publié le 6 mars 2018 | Divers

Depuis sa création, ScientiFeet souhaite s’entourer des meilleurs partenaires afin de rendre la vie des patients meilleure, en faisant bénéficier à ces derniers de notre solution de conception et de fabrication de semelles orthopédiques imprimées en 3D. Travaillant en relation étroite avec nos clients professionnels de podologie, nous avons été sollicités au premier semestre 2017 par un de nos clients podologues, afin d’échanger sur la mise en place potentielle d’une étude en entreprise, dans l’objectif de démontrer aux Médecine du Travail et Direction Générale de celle-ci que le port de semelles orthopédiques imprimées en 3D pouvait améliorer la situation des salariés souffrant de douleurs aux pieds.

Ces douleurs peuvent être ressenties pour de multiples causes, mais le travail en situation debout et prolongée semble être une cause importante ; celui-ci peut engendrer des problématiques de retour veineux, des douleurs sur l’avant-pied ou au talon liées à des pressions prolongées sur des zones du pied, entre autres.

Devant l’importance de cet enjeu pour les entreprises, et notre volonté de toujours évaluer et factualiser le bénéfice des semelles 3D, ScientiFeet a accepté de participer activement à ce projet. Plusieurs types d’acteurs dans la démarche: l’entreprise Fromarsac située en Dordogne, le Laboratoire de Biomécanique Appliquée(LBA) basé à Marseille, le podologue Fabrice Doucet basé à Périgueux, et enfin ScientiFeet.

Afin d’évaluer le bénéfice de la semelle orthopédique imprimée en 3D sur les salariés, un protocole a été élaboré afin de définir le périmètre de l’échantillon de salariés (avec critères d’inclusion et d’exclusion), puis de qualifier numériquement les 3 axes de l’étude par les salariés, avant puis après le port des semelles 3D. Pour cela, l’équipe a pu s’appuyer sur l’expérience de Michel Behr, de Maxime Illari, chercheurs au LBA, et de Tristan Tarrade, étudiant en thèse au LBA et Ingénieur Biomécanicien chez ScientiFeet. Les 3 axes retenus, qu’il a été demandé aux salariés d’évaluer, ont été les douleurs aux pieds, la sensation de confort et la sensation de jambes lourdes.

Après que l’échantillon de salariés a été validé, c’est à dire 34 salariés porteurs à terme des semelles 3D, un examen podologique et une prise d’empreinte par scanner 3D ont été réalisés par le podologue. Le LBA s’est concentré sur les mesures de pressions plantaires et de stabilométrie, en vue de la réalisation de la paire de chacun des salariés. Il est utile de préciser que les semelles orthopédiques imprimées 3D ne comportaient pas de propriétés mécaniques(correctrices) particulières en fonction du porteur, elles étaient “neutres” mais parfaitement à la forme du pied du porteur. En parallèle de cet examen, il a été demandé aux salariés de qualifier sur une échelle visuelle analogique (EVA) de manière exhaustive et numérique (barême de 0 à 10) leur situation sur chacun de ces 3 axes.

Après 3 semaines de port de semelles, le même questionnaire a été distribué aux salariés afin qu’ils évaluent les mêmes axes, forts de l’expérience semelle 3D, sachant que leur périmètre de travail n’avait pas été modifié.

ScientiFeet, Fabrice Doucet, le LBA et l’entreprise Fromarsac sont fiers des résultats qui ont été obtenus, qui sont remarquables : 85% des 34 salariés ont indiqué avoir constaté une amélioration des douleurs ressenties aux pieds, 91% ont constaté une amélioration du confort et 82% ont constaté une amélioration de la sensation de jambes lourdes.

Cette étude donnera lieu à une publication dans les mois à venir dans un magazine de biomécanique de renommée internationale, nous serons alors heureux de vous partager ces résultats de manière plus détaillée.

Nous en profitons par ailleurs pour remercier tous les acteurs de cette démarche de Recherche, dont bien entendu l’entreprise Fromarsac, son infirmière Martine DUMON et ses Direction Générale et Médecine du Travail, de leur confiance et de leur professionnalisme pour la mise en oeuvre de cette étude.

N’hésitez pas à nous solliciter pour demander plus de détails via contact@scientifeet.com, nous pourrons par ailleurs vous mettre en contact avec l’un des acteurs de cette étude.